top of page
canoe.jpg

Histoire de Thorne

Histoire de Ladysmith, Québec

Le 1er mai 1861, le canton de Thorne est devenu une entité distincte de Clarendon. Cependant, le canton était trop petit pour former une municipalité, car sa population n'atteignait pas les 300 résidents exigés. Thorne a donc été annexée à la municipalité de Leslie. En 1867, une entente a été conclue et Leslie a décidé de faire bande à part tandis que Thorne est allée rejoindre le canton voisin de Cawood pour former les Cantons unis de Thorne et Cawood.

williamjuddgravestone.jpg

Lors de la réunion trimestrielle du conseil de comté du 13 septembre 1876, les habitants des cantons de Alleyn et Cawood ont demandé d'être séparés de Thorne. Cette résolution a été approuvée par le conseil le 26 décembre 1876. Six jours plus tard, le 1er janvier 1877, la corporation municipale du comté de Thorne a vu le jour et M. John Rennix en était le maire. M. James Martin lui a succédé en 1879. Ces deux hommes avaient déjà été maires à l'époque où Thorne était fusionnée aux autres municipalités.

 

Messieurs Rennix et Martin avaient assisté aux 16 années de transformation que Thorne a traversées de 1861 à 1877, année où elle a obtenu le statut de municipalité.

Près de 130 ans plus tard, la municipalité de Thorne va son petit bonhomme de chemin malgré l'âge. Des familles, surtout d'origine allemande, y vivent depuis plusieurs générations. Les gens reviennent pour s'y installer en permanence ou encore pour rendre visite à leur famille. Les liens familiaux sont très solides dans la municipalité. Thorne accueille également de nouveaux résidents qui ont décidé de s'y établir.


turnofcentury.jpg

Les magnifiques lacs de la région ont entraîné la forte croissance des chalets. Un grand nombre de vacanciers passent l'été dans les environs pour profiter des lacs limpides et de la quiétude et la tranquillité qui font le renom de Thorne, en plus d'avoir facilement accès à Gatineau et Ottawa.

 

Comme le reste du monde, la municipalité de Thorne a évolué et changé au cours des 100 dernières années. Son orientation au cours des prochains 100 ans s'annonce tout aussi intéressante. Et tout comme leurs ancêtres, les résidents de Thorne, qu'ils soient permanents ou occasionnels, sont fin prêts à relever les défis qui se présenteront.

bottom of page